Autor De Nous Alentours Hotel Meandro
a
Appel

Autor De Nous

Lieux historiques

Villa Bettoni, commissionnée par Giandomenico Bettoni, fut construite au début du XVIII siècle par l'architecte Adriano Cristofori. Le corps central du grand palais est décoré d'une balustrade avec des statues, réalisées par Giovanni Battista Locatelli, représentants des divinités mythologiques. Au centre de l'édifice le salon sépare les ailes de la villa qui conserve, à l'intérieur, des fresques de Beniamino et Fabrizio Galliari, outre les autres œuvres qui constituent une vraie pinacothèque de peinture baroque...

De l'autre côté de la route, face au corps de l'édifice central, se trouve le spectaculaire jardin à l'italienne, avec une grande exèdre, un nymphéa et des parterres.

Derrière le jardin se trouvent des jardins de citronniers et le parc. Le Sarcophage d'Argilo da Gargnano (1302), en porphyre rouge de Vérone, est situé à l'entrée du village. L'œuvre porte l'inscription sépulcrale latine : «Ce monument est de dominus Argilo de Gargnano et de ses héritiers». Giovanni Traffegnini projeta lePalais Communal du XVI siècle (maintenant siège de la mairie) qui donne sur le port du village.

La façade extérieure conserve encore les signes des balles tirées par la flotte autrichienne en 1866 pendant la Troisième guerre d'indépendance. Palazzo Feltrinelli fut construit entre 1898 et 1899 sur un projet d'Alberico Belgiojoso - certains l'attribuent à Francesco Solmi-. L'édifice a pris de l'importance du point de vue historique grâce à l'utilisation faite à l'époque de la République Sociale Italienne (1943-1945). Le palais, comme d'autres constructions de Gargnano et du lac, fut réquisitionné par le Gouvernement fasciste qui y installa le quartier général de Benito Mussolini.

Aujourd'hui les locaux sont occupés par l'Università degli Studi de Milan. Il reçoit les congrès de niveau international et en été il accueille les étudiants du monde entier pour des cours de langue italienne. Palazzo Feltrinelli fut construit entre 1892 et 1899 sur un projet attribué par certains à Francesco Solmi et par d'autres à Alberico Belgiojoso. La partie la plus faste de la villa est représentée par la façade donnant sur le lac alors que le parc derrière le palais renferme des arbres de valeur. Entre octobre 1943 et avril 1945, Villa Feltrinelli fut la résidence de Benito Mussolini, et de sa famille. Non loin, entre Gargnano, Toscolano Maderno et Salò se trouvent certains Ministères de la République sociale. Actuellement, l'édifice est une Villa-Hôtel luxueux.

 


Lieux spirituels

La petite Église de S. Giacomo di Calì représente, très probablement, l'édifice le plus ancien de Gargnano. Située sur le bord du lac c'est une chapelle romaine de grand intérêt artistique, avec des fresques du XIII siècle. A l'intérieur se trouve la statue en bois de San Giacomo datant de XVI siècle qui donne son nom au lieu-dit. La porte actuelle remonte au XVI siècle comme les deux fenêtres carrées que San Carlo Borromeo a fait ouvrir lors de sa visite Apostolique en août 1580. En entrant dans Gargnano on trouve tout de suite l’Eglise de San Francesco (1289)....
Sur la façade, qui présente la forme caractéristique à deux pentes, une statue votive (1301) représente l'image de Sant'Antonio da Padova. Le Cloitre est adossé à l'église et date de la première moitié du XIV siècle.

La représentation des cèdres et des citrons se rencontrent même sur les chapiteaux et c'est aux frères franciscains, selon la tradition, que revient le mérite d'avoir introduit la culture des agrumes sur les rives du lac. Le Cloitre renferme aussi deux anciens restes romains : une pierre tombale (retrouvée en 1837) dédiée à Neptune et un petit ara à Revino, divinité locale. La dévotion populaire a caractérisé le pays : chapelles votives et peintures murales représentent un rendez-vous très fréquent pour les habitants de Gargnano et de la zone.

L’Eglise paroissiale de San Martino (1837), de l'architecte de Brescia Rodolfo Vantini, est de forme elliptique particulière qui rappelle des temples païens majestueux. A l'intérieur vous pourrez admirer la Dernière Cène, attribuée à l'école de Vérone, ainsi que d'autres tableaux de Giovanni Andrea Bertanza, Andrea Celesti, G. Bettino Cignaroli et des œuvres de l'école Lombarde du XV siècle. Dans l’Eglise de la Santa Trinità du XVIII siècle (connue comme Santuario del Crocefisso) sont conservés 24 poteaux comme symboles de la Passion, entaillés dans le bois. Tous les cinq ans, une procession en honneur du Crucifix Miraculeux traverse les villages de la Paroisse.

L'Eremo di San Valentino (772 m.) observe le lac d'une position privilégiée. Cet ermitage aurait été construit par certains habitants de Gargnano comme remerciement pour avoir survécus à la peste de 1630. Parmi les endroits à ne pas manquer: la Santella de via Forni, les Eglises de S. Pier d'Agrino et le Santuario del Crocefisso.